L’obéissance aux médias

Il y a quelques jours, une page facebook a publié un lien vers une vidéo du « Jeu de la mort ».
Ce documentaire est passé il y a quelques temps à la télévision, et avait fait un buzz énorme. Je me rappelle même qu’il avait été sujet de nombreuses conversations à l’école, notamment avec des professeurs.

Voici le lien :

Cette expérience avait pour but d’étudier l’obéissance à la télévision, en confrontant des personnes n’ayant jamais participées à un jeu télévisé, à jouer avec une autre personne (un comédien). Le comédien est enfermé dans un « cocon », attaché à une fausse chaise électrique, et doit répondre correctement à une suite de mots. A chaque mauvaise réponse, la personne sélectionnée, appelons la X, doit actionner un levier afin de délivrer à son partenaire, le comédien, un choc électrique de plus en plus fort. Le comédien ne reçoit aucun choc, mais X ne le sait pas. Dans ce jeu, 8 sur 10 des X iront jusqu’au bout, et administrer 460 V à leur partenaire.

 

Pour moi, et pour beaucoup, les résultats de cette expérience furent un choc. Comment imaginer qu’une personne puisse torturer une autre délibérément ? Comment dans nos sociétés actuelles, après les horreurs de la Seconde Guerre Mondiale et les différents génocides, cela est-il encore possible ? Et comment des personnes peuvent-elles être aussi influencées que ça par la télé ?

Cette obéissance n’est pas sans rappeler Eichmann, chargé par le IIIème Reich de la solution finale, qui lors de son procès a eu ces mots maintenant célèbres « Je n’ai fait qu’obéir aux ordres ». Hannah Arendt appelle cela la banalité du mal.
Et obéir aux ordres, c’est exactement ce que font ces personnes. Ils ne pensent plus, ils obéissent.

Ce contexte de jeu télévisé a surement influencé cette obéissance. La télévision, on la connait depuis longtemps, on en a (presque) tous une chez nous et on la regarde régulièrement. Les jeux télévisés on connais. Des questions, des bonnes réponses, de l’argent.
C’est un cadre strict et défini, comme différentes institutions, avec une hiérarchie, comme l’école par exemple.
Or, même à l’école l’obéissance a poussé à des actes horribles. Il n’y a qu’à lire La Vague de Tod Strasser pour s’en apercevoir. Il n’a suffit que de rappeler la hiérarchie et d’instaurer une discipline plus stricte pour qu’un groupe de lycéens forment une dictature.

Ici, l’individu est seul face à une majorité qui ordonne. Il est le seul à pouvoir se rebeller et aider une personne en détresse. Cependant, les 8/10 ne le font pas.
Nous sommes nombreux à admirer ce qui luttent contre ce qui nous paraît injuste, tel Aung San Suu Kyi. Mais au quotidien, sommes nous prêt à nous rebeller ? Sommes nous prêts à accepter la confrontation avec l’autorité pour ce qui nous paraît juste ?
Pire encore, sommes-nous encore capable de réfléchir par nous-même ?

Publicités

2 réflexions sur “L’obéissance aux médias

  1. Me (L.F.) dit :

    Bonsoir,
    Il me semble que ce jeu télévisé est inspiré d’une expérience d’un chercheur américain qui voulais savoir jusqu’à quel point peut-on obéir à une institution que l’on définie comme supérieure (dans ce cas un chercheur) pour comprendre les actes des nazis qui se justifiaient, justement, en disant qu’ils n’avaient fait qu’obéir aux ordres.

    Mais ce commentaire est sûrement inutile car tu sais sûrement déjà ça. ^^’
    Et ce que tu fait c’est super continue comme ça.

    • C’est tout à fait ça, c’est basé sur l’expérience de Milgram, effectuée dans les années 60. L’expérience originale était plus basée sur l’obéissance à un individu considéré comme supérieur alors que la version du « Jeu de la mort » fait jouer l’influence de la télévision, LE média par excellence.

      Non, ton commentaire n’est pas inutile, c’est toujours gratifiant de savoir qu’il y a des personnes qui s’informent et qui apprécient notre travail ! Merci beaucoup !

      Si tu recherches d’autres informations sur l’expérience de Milgram, tu peux en retrouver ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram et de manière plus générale un peu partout sur la toile, cette expérience est un cas d’étude très intéressant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s