Retour sur un phénomène : Gangnam Style de Psy

Vous avez surement entendu parlé de Gangnam Style autour de vous. Gangnam Style, ou le tube planétaire de Psy qui a révélé à beaucoup qu’en Corée, les chanteurs existaient aussi. Gangnam Style, le clip au un milliard de vues.
Bref, vous voyez de quoi je parle.

(Pour ceux qui ne voient pas, petite séance de rattrapage : )

Sorti sur internet à la mi-juillet, mais vraiment relayée en septembre partout en France, cette chanson a fait sensation, de par son originalité (entendre du coréen sur une radio française, c’est sur ça surprend!) et par le côté très humoristique de son clip.

Cette chanson, très relayée par les médias (télévision, radios) a séduit beaucoup de jeunes, qui se sont mis à reprendre la chorégraphie un peu partout.

La K-pop avait-elle fait une percée dans les médias du monde occidental ? Non, juste une chanson.
Le monde connait Psy, mais pas SHINee ni Big Bang et Girl’s Generation.
Les fans de K-pop, pas toujours très tolérés, auraient pu s’attendre à un regain d’intérêt pour leur passion, mais les retombées positives sont peu nombreuses.

Je ne sais pas ce qu’ont ressenti ces passionnés, mais je suis déçue. Déçue que les personnes ne soient pas allées plus loin que le simple effet de masse de la mode, et ne se soient pas ouvert à une nouvelle culture. Déçue que les fans de K-pop ne soient aujourd’hui pas respectés comme les fans de rock, RnB, etc.

Mais, cette diffusion massive de cette chanson de Psy ouvre un espoir : que de la musique asiatique puisse se répandre sur les ondes et dans les médias, et qu’elle ne soit plus dénigrée.
Actuellement, nous sommes très renfermés sur « notre » musique occidentale, s’ouvrir au reste du monde pourrait nous en apprendre beaucoup.

Joyeuses fêtes à tous !

Bonjour,
Nous touchons aujourd’hui à la fin de l’année 2012. Une année riche de découvertes, de partages, de rencontres, de pleurs, de tristesses, de joies. J’aimerai partager avec vous, en ces fêtes de fin d’années, un texte de Martin Gray.
Car les fêtes hivernales sont lieu de joie, de retrouvailles et de partage, de don de soi à autrui. Bref de l’amour envers les autres.

 

L’amour est une loi d’attraction. Si on se laisse guider par le besoin qu’on a de lui, si on n’oublie pas qu’il est la vie, alors un jour on le rencontre. Un être au moins a ce même désir. Pour un être au moins vous êtes l’irremplaçable qu’il cherche. Et il l’est pour vous. Seulement beaucoup craignent d’aimer.
L’autre, quand on l’aime, est un univers qu’on n’a jamais fini d’explorer.
Il est l’eau qui désaltère et la soif qui donne envie de boire. L’amour c’est donner à l’autre la sécurité et la recevoir de lui.
La vie ne se gagne que si l’on aime.
Savoir accepter l’autre comme il est. Etre joyeux du bonheur qu’il trouve. L’aimer dans sa totalité : pour ce qu’il est, laideur et beauté, défauts et qualités.
Voilà les conditions de l’amour, de l’entente. Car l’amour est vertu d’indulgence, de pardon et de respect de l’autre.

Martin GRAY

Je vous souhaite à tous, chers lecteurs, de bonnes fêtes de fin d’année, et une heureuse année 2013 ! Communiquez à vos voisins votre joie et votre amour !

Et merci de votre intérêt, ça me fait vraiment plaisir !