Le véganisme, pourquoi ?

Il y a six mois, je passais sans transition de carniste à vegan après deux mois de recherche d’informations et de réflexion.

Mais qu’est-ce qui peut conduire une fille comme moi, habituée à la viande depuis toujours, bercée au beurre et à la crème et cavalière depuis des années à devenir vegan ? Le goût de la justice.

1. La justice pour tous les individus

Le veganisme se base sur la sentience des animaux. Quelqu’un qui est sentient (= qui ressent) a une individualité qui lui est propre. Reconnaitre un animal comme étant un individu qui a donc des droits sur sa propre vie remet une énorme part de notre monde en question. Comment peut-on avoir le droit de vie ou de mort sur un individu ? Comment peut-on décider de l’exploiter toute sa vie ?

wp-1457130312641.jpeg

Le veganisme c’est refuser de cautionner toute exploitation animale, que ce soit par le biais de l’alimentation, de l’habillement, des loisirs… Par tous les aspects de la vie quotidienne.

2. Pas de contre-indication pour l’alimentation humaine

Il n’y avait qu’une seule chose qui m’empêchait de devenir vegan avant de m’informer : la peur des carences. Dans les faits, il n’y a qu’une vitamine en laquelle il faut se supplémenter lorsqu’on a une alimentation végétale, la B12. A partir de là, trop facile ! Il suffit de récupérer quelques documents sur les nutriments apportés par différents aliments afin d’équilibrer ses apports au quotidien et de se supplémenter en B12 vegan et tout roule !

wp-1457132280179.jpeg

Enfin, trop facile… Il y a toute une habitude alimentaire à refaire et ça peut prendre du temps. Il n’y a plus le support visuel de l’assiette avec une viande/un accompagnement auquel on est habitué depuis tout.e petit.e, tous ces petits rituels que l’on a mis en place depuis toujours. Les recettes de famille que l’on transforme ou que l’on cesse de faire car contenant des produits issus de l’exploitation animale. Et si l’on aime cuisiner, tous les blogs de cuisine vegan nous tendent les bras !
Tester des recettes a toujours été un jeu pour moi, autant dire que l’inventivité de la cuisine vegan est un plaisir. Je redécouvre des aliments et des saveurs c’est plutôt top !

3. Une remise en cause payante

Devenir vegan, comme dit précédemment, est une totale remise en cause de sa manière de vivre. Au point de vue alimentaire, mais aussi sur plein d’autres aspects, insoupçonnés et insoupçonnables au début.

vegansidekick

En effet, si nous y prêtons attention, l’exploitation animale se retrouve partout au quotidien. Là aussi, il y a des habitudes à prendre, en fonction de ses moyens. Boycotter les produits testés sur les animaux (cosmétiques, produits d’entretien, médicaments -dans la mesure de ses possibilités-, etc), ne plus acheter de vêtements en laine/cuir/fourrure…

Ces mesures peuvent paraitre très contraignantes au début – parce qu’on a été habitué toute notre vie à cette exploitation- mais comme toute habitude, dès qu’elles sont prises tout fonctionne tranquillement.

Mais ces efforts sont peu de choses par rapport au prix d’une vie. Alors de plusieurs… Car c’est ça le but du veganisme. Pas la perte de poids/la quête de pureté/autre bullshit. C’est de vivre sans exploiter d’individu, qu’il soit humain ou animal !

Et épargner des vies quand ça ne nous coûte peu de le faire, c’est le plus important.

4. Go Vegan

Si après ces explications être/devenir vegan ne vous parait pas d’une logique absolue, je ne sais pas que faire !!!
Ah, si continuer d’informer à ce sujet. Un article, c’est très court pour parcourir la thématique du veganisme, c’est pourquoi je continuerais de publier dans les mois à venir des articles sur des thèmes plus précis touchant au veganisme, ainsi que diverses ressources antispécistes.

N’hésitez pas à laisser vos interrogations dans les commentaires, à très bientôt !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s